COMMUNIQUÉ DE PRESSE

25/04/2022

RÉCONCILIER UNE NATION FRACTURÉE

Une élection présidentielle confisquée

Si l’élection d’Emmanuel Macron, à la présidence de la République hier soir, n’est pas une surprise, le constat des 6 derniers mois n’en reste pas moins amer. L’absence d’une véritable campagne électorale, l’inexistence des débats et de la confrontation des idées nous interrogent sur les rapports entre la vie politique et les Français. Entre désintérêt des uns et démagogie des autres, le pouvoir actuel est passé à côté des besoins fondamentaux de nos concitoyens :

– la défense de leur pouvoir d’achat

– la réaffirmation de l’autorité de l’État.

Les législatives, une opportunité pour sortir du vote utile

C’est au Parlement, et notamment à l’Assemblée nationale que les décisions sur le pouvoir d’achat et la vie quotidienne des Français seront votées. C’est pour cela que les élections législatives représentent un enjeu majeur pour nos concitoyens.

Surtout les Français sont attachés à l’expression du pluralisme politique, et ne souhaitent pas voir tous les pouvoirs confiés à un seul homme. Ils auront à coeur, j’en suis sûr, d’envoyer un maximum de députés de la droite et du centre à l’Assemblée nationale car ce sont les seuls à proposer des solutions qui répondent à la fois aux problèmatiques économiques et renforcent l’État régalien.

Plus que jamais, notre circonscription a besoin d’un élu de terrain et de proximité

Les élus des territoires sont les clés de voute de l’action publique. Avec les dysfonctionnements liés à la suprématie métropolitaine, la 12e circonscription du Rhône a plus que jamais besoin d’un député présent et engagé aux côtés des habitants.

  • Réformer la loi qui pose les bases de la Métropole de Lyon (MAPTAM*),
  • Réviser la loi sur les squats,
  • Desserrer l’étau de la loi qui fixe des quotas de logements sociaux (SRU**), pour y intégrer toutes les formes de logements intermédiaires.

 

Tout cela passe par le législateur et peut changer concrètement le quotidien des habitants.

«Constamment en lien avec les administrés et les élus majoritaires de nos 9 communes, je sais que nos concitoyens attendent de nous que nous agissions avec courage et audace. Face à la montée des colères, et face à un pouvoir qui les a nourries, nous aurons, j’en suis sûr, dans les années qui viennent une responsabilité cruciale : celle de redresser cette France que nous aimons tant»

Jérôme MOROGE

premier Tour dans...

JOURS
HEURES
MINUTES
SECONDES